Scanner tridimensionnel

Scanner tridimensionnel

Pour contrôler une pièce aux formes gauches le meilleur moyen est de numériser l’ensemble de sa surface à l’aide d’un scanner tridimensionnel. Plusieurs technologies existent pour faire ce type de relevé. La plus précise et donc la plus fiable est le scanner tridimensionnel par palpage mécanique. Ainsi l’on utilise montée sur une MMT à déplacements CN motorisés, une tête de scanning type SP25M de chez Renishaw. Cette tète et son palpeur rubis reste en contact permanent avec la surface scannée pendant que la commande numérique de la machine à mesurer tridimensionnelles déplace les axes XYZ . Cette technique permet de récolter des dizaines de milliers de points, dont la précision est inférieure à 3 µm. Les autres procédés optiques sans contact , type laser, sont peu précis, de l’ordre de deux centièmes voir plus. Ils sont essentiellement destinés au contrôle de pièces de tôlerie aux tolérances plus larges. Baty France propose sur l’ensemble de ses machines à mesurer tridimensionnelles des têtes scanner tridimensionnel de marque Renishaw, la référence mondiale en ce domaine. Scanner une pièce peut aussi servir à copier celle-ci pour en créer un modèle numérique aux formats step ou iges. Avec le développement de l’impression 3D le scanning 3D devient une des composantes du processus de fabrication. Ainsi, lorsqu’il s’agit de reconstruire une pièce mécanique ancienne dont les plans ont disparu, le scan 3D est la seule solution réellement précise et fiable. C’est l’augmentation exponentielle des puissances de calcul des ordinateurs modernes qui permet aujourd’hui ces avancées majeurs et révolutionnaires dans les technologies de la fabrication industrielle.